Le mot du maire

mot-du-maire-decembre-2016-siteTélécharger l’édito. du maire (janvier 2016)

Le mot du maire

C’était sous la pluie au début du mois de mai :

Malgré le mauvais temps, les bénévoles de la « commission fleurissement » s’activaient courageusement aux travaux de jardinage afin d’offrir une image agréable et colorée aux habitants de la commune, mais aussi aux visiteurs. En les observant, je me suis à penser :

  • « qui s’en aperçoit
  • Reçoivent-ils quelquefois les encouragements, les remerciements et les félicitations de la population ? »
  • Et si chacun, devenait un peu plus vigilant, responsable, reconnaissant, envers autrui ? « 

On constate en effet, d’une manière générale, que le vent de critique souffle plus facilement dès qu’un projet voit le jour, ou qu’une action est menée.

Mais pourquoi ? cela vient-il d’un pessimisme ambiant ?

Aujourd’hui je mets l’accent sur ma reconnaissance envers une Association qui fête ses

50 ans: le « C.C.S.V.A »

La Compagnie de « l’étang rouge » animée par Eric Petitjean, profite des rencontres théâtrales du Val d’Amour, pour marquer l’évènement au boulodrome de Bans.

A cette occasion, je salue : l’engagement de Monsieur Marc Mignot, de ses successeurs Jean Chey et Catherine Bas, ainsi que la disponibilité de tous les anonymes qui oeuvrent au sein de cette association, pour offrir à de nombreux jeunes et adultes des activités sportives et culturelles. 

Je reconnais l’importance d’une telle action qui dépasse largement le cadre de Mont Sous Vaudrey. Ma mission au sein de cette association, en temps que Maire, a été de répondre favorablement aux demandes de subventions, qui permettent de rendre populaire la plupart des activités.

D’une manière générale, notre Municipalité a toujours le souci d’encourager et d’aider les initiatives associatives, que ce soit par le prêt de salle, par l’aménagement et l’amélioration des lieux où se déroulent les activités, ainsi que par l’annonce des évènements sportifs et culturels. Il est capital pour les citoyens, que cette vie associative se perpétue et se développe, car c’est en son sein qu’on observe l’effet extraordinaire de métamorphose généré par le mélange des générations et des cultures. 

C’était sous la pluie…….. Les bénévoles avaient accompli leur tâche. Ils étaient fiers de leur travail et qui sait ? la pluie du moi de mai et de juin favorisera t-elle l’éclosion de nouvelles initiatives pour le bien de tous et l’harmonie de la vie dans la commune.

Je vous souhaite un bel été.                                                                        Bernard FRAIZIER